Innovation à la rédaction des Caphys. Dédé a été chargé, puisqu’expert hors pair en bitures et autres abus alcooliques, de relever pour nous à travers nos journaux régionaux, certaines belles histoires qui font de notre pays le champion du monde du levage de coude ! – Oui, on soulèvera au moins cette coupe là et nous la boirons jusqu’à la lie avec un plaisir certain.

 A toi Dédé !

dede-copie-1

 - Bon les gars et pour démarrer en fanfare cette nouvelle rubrique, j’vous ai trouvé une news bien titrée en alcool en feuilletant la Dépêche du Midi.

 

Ivre sur la route pour fêter sa paye

Avec ou sans Facebook, pas question de rater l'apéro du soir. Surtout lorsque la paye tombe à la fin du mois. Vendredi, Bertrand, 48 ans, agent d'entretien, rejoint ses copains dans un bar de Castanet-Tolosan « pour fêter la paye. » Vin blanc, alcool anisé, puis re-vin blanc…, un cocktail sans fin qui ouvre forcément l'appétit.

 

dede-copie-1 - Franchement, ils font chier avec leur Facebook. Moi avec mes potes on est connectés en permanence chez Lulu, le bistrot en bas de la rédaction. Pas besoin de réseau social pour descendre des gorgeons !

 Bon Dédé, tu vas pas leur filer toutes nos bonnes adresses à nos lecteurs. Et laisse-leur faire leur réseau eux-mêmes, ça ne devrait pas être trop dur ! Allez, continue l’histoire

 En milieu de soirée, alors que son ventre crie famine et sa tête vacille, Bertrand enfourche son scooter et file acheter de quoi remplir son estomac. Arrivé à un stop, le scooter file sans marquer l'arrêt. Postés au bord de la route, les gendarmes interpellent le contrevenant.

 

dede-copie-1 - Ca y est, encore la maison poulaga qui empêche un honnête citoyen de se restaurer

 Bon faut dire que Dédé a quelques contentieux avec nos amis à képi

 Au guidon, Bertrand, pas très fier, se plie au contrôle d'alcoolémie. Verdict : 1,14 gr d'alcool par litre de sang. Jugé lundi en comparution immédiate pour conduite en état d'ivresse, l'agent d'entretien n'en est pas à son premier dérapage. Les trois condamnations antérieures ne plaident pas en sa faveur.

 

dede-copie-1 - Que 3 bitures ? Mais c’est un débutant ce Bertrand !

 Ah, sûr qu’à côté de notre Dédé national, le Bertrand il ne vaut pas un coup de cidre !

 Son avocat tente le sauvetage : « Son père est mort quand il avait 22 ans, sa mère a un cancer, sa petite amie est décédée d'un arrêt cardiaque et sa sœur a tenté de se suicider… Ça fait beaucoup pour un seul homme ! »

 

dede-copie-1 - Ah quand le sort s’acharne hein ! Moi tu vois, avec un avocat comme ça, j’aurais offert la tournée générale en fin d’audience !

 Ouaip ! T’as raison Dédé et sûr que le Président du tribunal tu l’aurais torpillé en moins de deux ! Bon, il s’arrose cet article et si nos lecteurs plébiscitent, y en aura d’autres car en France tout finit dans les bistrots et pas sur Facebook ! ALLEZ, TOUS CHEZ LULU !

 

 

 

34hommes-au-troquet

 - Il est où le Dédé ?

 - Il négocie l’heure de sortie avec la maison poulaga !

 Putain ! Il est fort ce Dédé !