Une vidéo garantie d'époque (1973) mais avec une netteté incroyable ! Et une reprise, entre autres, d'un morceau de Dylan "father of day, father of night" bien différente de celle de l'album Solar fire