Dans notre série "presse gratuite et fautes de frappe", celle-ci chopée toute fraîche sur le quotidien Metro

poru

PORU ? Et pourquoi pas carrément POURRI ?