Rappel des faits: madame A SAAL occupait le poste de présidente de l’INA (dépendant du ministère de la culture), quand un chauffeur de taxi mal intentionné lui facture une course pour 40000€ et 6000€ pour son fils. La facture était saalée !

saal1

Dans la mouise, elle est obligée de démissionner afin de retrouver un job pour payer la facture. Pas facile quand on est femme et diplômée d’une grande école de retrouver du boulot. Que faire ? Des ménages, pas possible ça abîme les ongles.

saal2

Un petit coup de fil à sa copine Fleure P et hop 3 petit tours et la revoilà au ministère de la culture embauchée comme « Chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle » poste qui n’existait pas.

Un mois après sa démission retrouver du boulot dans la même boite sans se saalir les mains; Là kuBBy dit bravo ! Heureusement que tous les hauts dignitaires, technocrates et autres hauts fonctionnaires ne sont pas tous comme ça.

Ca se saurait, ça se verrait, on en parlerait; n’est ce pas Mathieu G !

saal3