Petite revue de presse après la branlée des bleus en quart de finale de la coupe du monde de rugby

sur le site de France Inter

rugby1

On a dit branlée, ils parlent de déroute. Le démaquillage a dû être douloureux.

Libé bien sûr et ses titres "libesques"

rugby2

Ah que coucou ou ah que adieu ?

Et le Figaro en rajoute une louche

rugby4

Et comme on dit, toute honte bue ...

rugby5

- Peu importe le flacon ou la dérouillée, pourvu qu'on ait l'ivresse !

Et nous, malgré la défaite, on adore ce sport !