Un peu d'espoir pour cette COP21 qui se profile à l'horizon. La Chine et les chinois morflent de plus en plus. On en veut pour preuve cet article de Courrier International qui fait froid dans le dos.

cop21

 

A Shenyang et Changchun, capitales respectives des provinces du Liaoning et du Jilin, un épais brouillard polluant de couleur grisâtre entravait la visibilité, plongeant les axes routiers dans une quasi-obscurité, selon des images diffusées par les médias locaux.

La densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5) atteignait lundi les 860 microgrammes par mètre cube à Changchun. Elle s'était élevée jusqu'à 1.157 microgrammes/m3 à Shenyang dimanche, selon des statistiques des gouvernements locaux.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un plafond moyen de seulement 25 microgrammes/m3 par 24 heures.

Y a pas à dire, les chinois ne font pas les choses à moitié. Résultat des courses :

Ces microparticules sont accusées d'être impliquées dans des centaines de milliers de décès prématurés en Chine, où les épisodes d'"airpocalypse" sont fréquents.

"Quand vous sortez, le simple contact avec l'air vous brûle les yeux, votre gorge s'écorche, il vous faut acheter un masque mais personne ne nous dit spécifiquement ce qu'il faut faire d'autre", témoignait un habitant de Shenyang, dans des propos rapportés par le média étatique.

La pollution de l'air, endémique dans le pays, est devenue l'un des principaux sujets de mécontentement des Chinois, lassés de suffoquer et d'assister à l'explosion des cancers du poumon dans les zones urbaines.

5160900

 

- Merde alors ! Je ne vois même plus le portrait de Mao !

Et il y a un proverbe chinois qui dit : "Quand tu ne vois plus le Grand Timonier, rentre chez toi et va pioncer !"