Voilà aussi pourquoi on est sur Twitter

travail1

 

Le genre d'info qui nous aurait certainement échappé mais qui vaut le "zieutage" en ces temps de "loi travail".

Du coup, on a été y voir de plus près

travail2

 

Détails complémentaires :

Pour la salariée, le patronyme suffisait pour distinguer les deux "Marion". Pour elle, il pourrait s'agir d'un prétexte pour se séparer d'elle.

L'employeur a reconnu auprès de nos confrères avoir alors pris la décision de se séparer d'elle. D'ailleurs, sur la fiche-bilan remplie par la PME figure en toutes lettres : "problème d'identité au sein de la société, deux mêmes prénoms non voulu par la direction" !

Merde alors ! Le code du travail est tellement à l'avantage des salariés n'est-ce pas ! C'est bien ce que laisse entendre le sieur Gattaz qui pousse sans cesse à modifier les règles du "jeu". Pour notre bien of course !

 

gattaz

 

 - Si vous ne changez pas de nom les Caphys, je vous coupe les antennes !

On va se méfier car, même si on n'est pas à sa botte, il a le bras le long le "bossu" ! Alors il nous est venu une petite idée : pouvez-vous nous trouver un autre blaze ? Et si c'est trop difficile, on vous propose une variante : rebaptiser le sieur Gattaz. On vous fait confiance ami(e)s cafarnautes, on sait que votre imagination n'a pas de limites ! Et on se régalera à l'avance de vos propositions.