désormais je joue avec Lilou ici :

La quintessence de la sapience - 12

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N'hésitez pas et joignez vous à nous et publiez Vous voulez participer ? vous publiez sur votre blog et envoyez à l'adresse indiquée soleillant.lilou@gmail.com Suivre l'Evangile des quenouilles Signification Se montrer tout à fait résigné...

http://lilousol.wordpress.com

On  s'amuse à retrouver des expressions désuètes ou rigolotes dont on ne connait plus forcément l'origine. Telle celle-ci : "peigner la girafe"

ce qui signifie 

Faire un travail inutile et très long, ne rien faire d'efficace.

les explications ci-dessous :

L'origine de cette expression n'est pas vraiment certaine.
Il existe bien une anecdote à propos d'un gardien du Jardin des Plantes () où arriva la fameuse première girafe en 1827, gardien qui, alors qu'il était accusé d'inactivité chronique, aurait répondu : "Je peignais la girafe", mais elle aurait été inventée a posteriori.

 

Mouais ! je préfère et de loin la seconde :

On peut toutefois, sans grand risque de tomber, se pencher du côté des pratiques masturbatoires pour expliquer cette locution.
En effet, le long cou d'une girafe peut aisément (pour les dames qui rêvent un peu) être assimilé à un sexe en érection.
Et si l'on se réfère à Boris Vian dans "Vercoquin et le plancton", on constate qu'il y écrit, avec une allusion explicite à la masturbation : « J'ai tellement peigné ma girafe qu'elle en est morte ».
Outre peigner la girafe pour désigner ce genre d'activité, on trouve aussi se "polir la colonne" ou "s'astiquer le jonc", toutes locutions contenant des verbes liés au nettoyage.

3004427305_1_3_6QmX6CxZ

- il parait que ça rend sourd...

- Quoi ?