kuBBy vous propose une nouvelle série de billets d'humour.

Mais que sont-ils devenus, ils étaient sur le devant de la scène, on les voyait partout, pas un jour sans que l'on ne parle d'eux, et puis black out, terminé, bye bye, retour case départ.

Aujourd'hui on recherche Jordy de son vrai nom Jordy Lemoine.

Vous vous souvenez de son tube « Dur dur d’être un bébé » enfant star à l'âge de 4 ans il est propulsé sur tous les plateau télé et son 45t est placé n° 1 du top 50 pendant 15 semaines en 1992.

Un extrait de Wikipédia (pour pas me faire chier)

À l'époque, le cas de Jordy interpelle sur la situation des enfants-stars et sur la protection des intérêts financiers et de l'équilibre psychologique des enfants lorsqu'ils sont en contact avec le monde du spectacle. Sa carrière aurait généré 10 millions € de chiffre d'affaires.

En 1993, ses parents ouvrent en Normandie « la ferme de Jordy », un parc de loisirs avec des animaux miniatures. Conçu par le père de Jordy qui n'a aucune expérience dans ce type d'activité, le parc est un échec et ferme en 1996. La même année, ses parents se séparent. Le parc était financé avec les droits d'auteur de Jordy qui auraient dû être placés sur un compte bloqué et ne pouvaient être investis que dans des placements financiers sans risque. Claude Lemoine, son père, justifiera ces dépenses illégales par sa volonté d'entretenir « une affaire familiale », confirmant qu'il ne reconnaissait pas de frontière entre l'argent de son fils et le sien. Aujourd'hui, Claude Lemoine a perdu la totalité des droits d'auteur de son fils ainsi que son propre patrimoine.

Après une enquête qui m'a mené dans plusieurs ville de France j'ai retrouvé la piste du petit Jordy,

Aujourd'hui sans le sou il est devenu punk à chien.

Il traverse la France de ville en ville avec Youki le chien rescapé du parc animalier de son père.

Avoir tutoyé les étoiles et être tombé si bas la vie nous réserve souvent de drôles de surprises.

Et pour la musique de conclusion je vous épargne le petit Jordy, mais pour le punk à chien un petit morceau des Clash avec un pangolin en guest-star.