ahhh la belle news comme on aime :

avocate

 

la suite ci-dessous

C’est un surveillant qui a découvert le pot aux roses. Il a surpris une avocate et son client, un détenu de la prison de Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime), en pleins ébats, vendredi 30 juillet, rapporte Sud Ouest.

Si les rapports sexuels sont dans la plupart des cas interdits en détention, l’heure est à la tolérance zéro en pleine période de crise sanitaire. D’autant que les surveillants de la maison centrale ont déjà eu à gérer un cluster en avril.

L’avocate pourrait être radiée du barreau

Le détenu passera devant une commission de discipline au sein de la maison centrale. Concernant l’avocate, le parquet de la Rochelle et l’Ordre des avocats de Charente-Maritime ont été informés de la situation. Le parquet n’engagera pas de poursuite.

Mais l’Ordre des avocats compte mener une enquête « avec sévérité et sérieux », a assuré Madame le bâtonnier Catherine Cibot-Degommier à Sud Ouest. L’avocate risque une convocation devant le Conseil régional de discipline, avec des sanctions pouvant aller du blâme à la radiation du barreau.

avo2

- radiée du barreau ? M'en fous, j'appelle Super Dupont moretti !

Ouaip ! Sûr qu'il se fera un plaisir de défendre la donzelle !