Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
cafardages
violences conjugales
6 septembre 2019

Twitter en vrac N°7

Twitter en vrac N°7
Notre rubrique : chopés sur Twitter et sans commentaires de notre part mais avec parfois un fil conducteur. Par contre, les votres sont les bienvenus !
Publicité
Publicité
8 août 2017

Pan sur le cul

Pan sur le cul
avertissement sans frais pour les bourreaux d'enfants : Merci à 20 Minutes qui nous permet d'exhumer un article déjà pondu. Ca nous arrange bien car comme vous le savez, on n'a pas trop le temps en ce moment, navigant à vue entre Paris et la Bretagne...
13 juin 2016

Vive le sport !

Vive le sport !
"Vive le sport" comme s'acharnent à le marteler certains commentateurs sportifs - Merde ! J'vois plus le ballon ! Exact et tu ne verras pas non plus la cannette et la chaise qui vont t'arriver en pleine tronche ! VIVE LE SPORT !
12 avril 2016

On nous casse tout, on nous dit rien !

On nous casse tout, on nous dit rien !
chopé sur twitter cette réflexion de Camba : Putain c'est vrai ! Quand on voit ça : - Elle est où cette saloperie de statue ? Ils on vraiment tout pété là ! C'est vrai qu'on ne reconnait plus du tout les lieux après le passage de la horde gaucho. Allez,...
5 mars 2015

Fais-moi mal Johnny !

Fais-moi mal Johnny !
Un article qu'on avait pondu en 2011 mais qui trouve à nouveau tout son sens puisqu'on reparle de la fessée et des châtiments corporels. Faut-il interdire la fessée et autres châtiments corporels ? Une campagne contre les «violences éducatives ordinaires»,...
Publicité
Publicité
30 janvier 2015

Et ma main sur ta gueule ?

Et ma main sur ta gueule ?
Le titre bien choisi sur 20 Minutes : »L’emprise » cartonne sur TF1 Il s’agit bien sûr du téléfilm passé en première partie de soirée et qui traitait des violences conjugales. Avec presque 9 millions de téléspectateurs, il faut espérer que certains bourreaux...
Publicité
Publicité
cafardages
Publicité
Archives
Newsletter
61 abonnés
Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 646 048
Publicité